WCS participe au Congrès mondial de la nature de l’UICN

À propos du Congrès mondial de la nature de l’UICN

Honolulu, Hawaï
Du 1er au 10 septembre 2016

L’importance du Congrès mondial de la nature

Tous les quatre ans, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) organise le Congrès mondial de la nature, le plus grand forum international sur la conservation. Cet événement unique de grande envergure abordera des questions cruciales liées à la conservation de la nature qui motivent et incitent à agir. L’UICN est composée de plus de 1 300 organisations membres pouvant participer au Congrès, y compris des agences gouvernementales, des organisations non gouvernementales (ONG), des institutions scientifiques et bien d’autres. Cette année, le Congrès de l’UICN sera organisé pour la première fois aux États-Unis et devrait réunir plus de 3 000 dirigeants et représentants de gouvernements, d’ONG œuvrant pour la conservation de la nature ainsi que dans d’autres domaines, de la société civile, de peuples autochtones, d’entreprises, d’institutions des Nations Unies, d’organisations intergouvernementales et d’universités afin d’influer sur l’orientation des programmes de conservation ainsi que de développement durable mondial pour les quatre prochaines années.

Les deux principaux éléments du Congrès sont l’Assemblée des Membres, un parlement mondial de l’environnement rassemblant des gouvernements ainsi que des ONG, et le Forum, constitué de plusieurs ateliers, tables rondes (Café des connaissances), séances de formation (Campus de la conservation), conférences et débats permettant d’aborder les questions cruciales actuelles ainsi qu’à venir liées à la conservation de la nature. À l’Assemblée des Membres, les membres de l’UICN élisent ceux du Conseil de l’UICN (principal organe directeur) et votent des motions relatives à plusieurs initiatives et questions sur la conservation de la nature. Les motions adoptées permettent d’influer sur les actions gouvernementales et les processus de prise de décision, ainsi que d’orienter les politiques et programmes de travail de l’UICN pour les quatre prochaines années.

Le rôle de WCS au Congrès mondial de la nature

Le Congrès mondial de la nature est l’une des priorités de WCS et représente pour nous une occasion inespérée de promouvoir la conservation ainsi que la protection de la faune et des espaces sauvages.Lors du Congrès, WCS veillera à ce que suffisamment d’attention soit portée à la conservation de la faune et des espaces sauvages, y compris des espèces menacées et en voie de disparition. L’accent devra également être mis sur la création, la gestion et la préservation de zones protégées, sans oublier le besoin de prendre des mesures fermes et de mettre un terme au trafic d’espèces sauvages, notamment au commerce de l’ivoire. Enfin, la nécessité de protéger les grandes forêts et les autres écosystèmes encore intacts sera également prise en compte. WCS joue un rôle important dans l’organisation des activités du Forum, notamment les conférences, les ateliers ainsi que les débats, et elle est également chargée de promouvoir l’adoption de motions clés auprès de l’Assemblée des Membres. WCS utilisera les supports numériques et les médias sociaux pour partager les messages du Congrès dans le monde entier.

WCS axera également ses efforts sur les motions clés lors du Congrès, y compris sur celles répondant aux besoins en matière de mesures de conservation des animaux et écosystèmes suivants : éléphants (fermeture des marchés d’ivoire intérieurs), pangolins, calaos à casque rond, anguilles, raies et requins, baleines et dauphins, tigres, girafes et forêts encore intactes.

Nous participerons également au Congrès afin de poursuivre nos efforts mettant en exergue les menaces représentées par le braconnage ainsi que le trafic d’espèces sauvages, et inciter à la prise de décisions ainsi que de résolutions fermes qui alimenteront la Conférence des Parties à la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), qui se tiendra en Afrique du Sud deux semaines après le Congrès. WCS axera également ses efforts sur les motions clés lors du Congrès, y compris sur celles répondant aux besoins en matière de mesures de conservation des animaux et écosystèmes suivants : éléphants (fermeture des marchés d’ivoire intérieurs), pangolins, calaos à casque rond, anguilles, raies et requins, baleines et dauphins, tigres, girafes et forêts encore intactes. Nous participerons également au Congrès afin de poursuivre nos efforts mettant en exergue les menaces représentées par le braconnage ainsi que le trafic d’espèces sauvages, et inciter à la prise de décisions ainsi que de résolutions fermes qui alimenteront la Conférence des Parties à la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), qui se tiendra en Afrique du Sud deux semaines après le Congrès.